AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fic Adria et la quête du pouvoir divin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Mer 9 Fév - 15:36


Bonjour je vous présente ma Première fic inspirer de l'univers Stargate est légèrement Fallout 3.

Les chapitre que vous aller voir si dessous on était corriger par mon amis Sfflag car je ne suis pas une pro en Orthographe alors il m aider pour que la fic soit plus agréable a lire :-)

Ll y'a actuellement 9 ou 10 fic corriger les autre chapitre non pas encore était fait car faute de temps

Les denier ne sont pas corriger mais je pense que si j'en récris des nouveau il m'aidera à nouveaux


sans plus attendre voici ma fic qui raconte les aventures de Adria ...



Mon Nom est Adria.
Je suis une jeune fille de 23 ans, au mince visage et au trais froids, avec des yeux noirs pénétrants et des cheveux qui arrivent jusqu'aux épaules.
Je porte un grand manteau noir ouvert au niveau du col avec, en dessous, une robe et un corsage.
Enfin et pour compléter l'ensemble, je suis chaussée de bottes noires.

Je reviens de loin, de très loin, mais je vous en dirai plus au fur et à mesure, car mes souvenirs sont flous, comme si j'avais perdu la mémoire.
Du moins certaines parties de mon passé, pas tout...

je marche péniblement, exténuée par cette épreuve, assoiffée et la faim au ventre,dans un paysage qui m'est inconnu.
Il n'y a pas âme qui vive à des kilomètres à la ronde.
Aucuns chants d'oiseaux, aucunes végétations.
La terre semble être calcinée et des flaques verdâtres jonchent le sol.
"Cette planète a du subir une attaque nucléaire." Pensai-je.

Je me pause 5 minutes pour reprendre mon souffle.
Je ne sais où je vais, mais il faut que je rejoigne un coin où il y a des habitations.
Alors, je reprends ma route et aperçois au loin un camp fait de tôle.
Je vois également de la fumée.
"un feu de camp" pensai-je.
Je décide de m'approcher directement, de front, très sûre de moi.
Et, Lorsque j'atteins le camp, je peux apercevoir ses occupants, des humains.
Il y a 4 hommes et 2 femmes.
Les hommes portant des armures faites de tissu avec des babioles sûrement trouvées dans une décharge.
Les femmes, elles, ont le même type d'armure qu'eux, sauf qu'elles portent des couvercles de casserole pour cacher leurs seins.
En armement, pend un pistolet à la ceinture des hommes et également une machette.
Certains ont même un ak47 dans leurs mains.
Quant aux filles, elle ont des battes.
Ils ressemblent fort à des bandits.
je m'approche, sûre de moi.
Ce genre de vermines ne me fais pas peur, Avec mes puissants pouvoirs psychiques, ils seront vite à ma merci.

"Bonjour! Habitant de cette contrée. Pouvez-vous me guider dans ce monde?" Dis-je froidement.
Ils se lèvent soudainement et se rapprochent de moi, l'air menaçant.
Celui qui doit être leur chef me répond alors:
"Qu'avons-nous là? Une jeune femme qui s'est perdue et qui semble épuisée! Si on l'invitait à dîner."
Soudain! Ils pointent leurs armes sur moi.
J'essaye d'utiliser mes pouvoirs psychiques pour les désarmer, mais cela n'a aucun effet.
Paniquée pour la première fois de ma vie, je rebrousse chemin.
Je suis terrorisée, mais ils me rattrapent et je reçois un coup violant sur la nuque ...
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
Doc
Co-Administrateur
avatar

Messages : 809
Points : 1049
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Mer 9 Fév - 17:23

J'ai envie de connaitre la suite, continue Wink

_________________



Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-teisei.creerforums.fr/
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Mer 9 Fév - 19:39

Oki :-)


Chapitre 2: Le dur retour à la réalité.

Je me réveille dans le camp des bandits, Ligotée dans une cabane de tôle et je ne porte plus mon long manteau.
Un garde est posté près de moi, sur un tabouret.
La pièce est petite.
Il y a de simples matelas par terre et un établi où trainent toutes sortes d'outils de torture dans un autre.

"Génial j'ai atterri chez des cinglés."

Je décide de ne pas attirer l'attention du garde pour le moment.
Chose, qui hélas, ne dure pas, il me fixe et ricane:
"Tu te réveilles enfin jeune fille? Ça tombe à pic, nous avons faim."

Ces dernières paroles me font frisonner.
Non seulement il sont cinglés, mais en plus il sont cannibales.
"Pourquoi ne pas m'avoir mangée quand j'étais inconsciente? Dis-je pour gagner du temps.
-C'est meilleur quand c'est conscient, me répondit-il."

"Une idée doit me venir et vite, car on dirait que ce cinglé s'approche avec sa machette pour me couper un bras."
Je scrute les murs et vois soudain la photo d'une jeune femme aux cheveux noirs me ressemblant beaucoup.
Son nom est Maéla et, sur l'affiche, on voit qu'elle porte une grande robe noire comme la mienne, puis une arme étrange ainsi qu'un sabre d'où crépitent des éclairs.
Dessous son portrait est écrit: "Maéla, la déesse des raiders".

Alors que mon bourreau s'apprête à me couper la main, une idée me vient et je crie soudainement:
"ÇÀ SUFFIT CETTE MASCARADE! JE SUIS MAELA!

Il lâche alors prestement sa machette, ébahi, puis dit:
-Pardonne-moi puissante Maéla, déesse des Raiders.

Il se met à genoux devant moi et je profite de la situation tout en appréciant ce pouvoir de domination que j'ai sur lui.
-Détache-moi à présent, serviteur!!!!!!

Il coupe les liens qui me retiennent.
-va prévenir les autres que je suis de retour et que je dois les récompenser pour m'être restés fidèles. Et rapporte-moi une arme digne de mon rang et mon manteau.

Il revient peu de temps après avec une arme, une sorte de mit ailette à énergie, puis mon manteau.
-Quel est ton nom serviteur. lui demandai-je.
-Je m'appelle Hurk."

Je le suis dehors, j'aperçois plusieurs cabanes en tôles ainsi qu'une grande bâtisse faite de containers.
"la maison du chef. pensai-je"
Il y a également un feu de camp où rôtit de la viande, une bête bizarre, une sorte de taupe géante.
Ses copains, dès qu'ils me voient libre comme l'air,lancent:
"Hurk, pourquoi as-tu relâché la prisonnière? Et pourquoi as-tu pris l'arme divine de Maéla?
-Justement, Chef Buka, Maéla c'est elle.

Un autre des raiders lâche alors.
-Je vous avais dit que sa tête me disait quelque chose.
-Une raideuse, mal à l'aise, glousse. Gloup! Dire que je l'ai assommée, elle va me châtier. :peur: "

Soudain, ils se rassemblent tous puis se mettent à genoux:
-Oh! puissante déesse, pardonne notre péché, fait de nous ce que tu veux.

Un sourire sournois se dessine sur mon visage.
-Bien! Pensai-je. Je suis toujours aussi persuasive. Ok! J'accepte votre pardon, mais je veux que vous me promettiez de me servir fidèlement, sans faille, sinon..."

Je prends un gros risque et tue la raideuse d'une rafale, l'arme la désintégrant avant même qu'elle n'ait le temps de voir venir le coup.

"Loués soit les Oris."
Dis-je, bien que j'ignore ce que ceci veut dire, mais un flashback m'apparaît et je me vois à la tête d'une flotte de vaisseaux .....
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
Colonel John Sheppard
Réplicateur
avatar

Messages : 462
Points : 530
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Mer 9 Fév - 19:48

Wooow j'ai vraiment bien aimé, et une très bonne histoire!
J'ai envie de lire la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Mer 9 Fév - 21:49

Wouah ravie que sa vous plaise Very Happy


voici la suite :-)


Chapitre 3: La déesse Maéla:


...Les raiders me regardent soudain étrangement, ils sont stupéfiés.
"J'espère que je n'est pas fait une boulette. pensai-je."

Ce mutisme dure un petit moment qui me paraît durer une éternité.
Je repense à mes derniers souvenir:
*J'étais dans une sorte d'endroit bizarre, tout était blanc autour de moi. J'étais dans une cage avec un appareil bizarre sur la tête, un pentacle, d'où émanait l'énergie divine qui me retenait prisonnière...*

d'un coup, je suis chassée de mes pensées par le chef Buka qui m'adresse la parole:
"Pourquoi avez vous dit ça, déesse Maéla? N'êtes-vous plus de notre coté? Je devrais vous tuer pour ça!

Je le fixe d'un regard froid pendant une minute et il ne dit plus rien.
-Ici c'est moi qui décide! oserais-tu te rebeller devant ta Déesse?! A genou devant moi infidèle! Je ne supporte pas que l'ont conteste ma volonté, et tu ose me menacer de me tuer! Je vais épargner ta misérable existence, mais à une condition; tu vas devenir mon messager et répandre dans toute la région que Maéla, la déesse raider, est de retour. Ha! et dit leur aussi que ce qui refuseront de se soumettre seront châtiés.
-Bien devineresse, je me mets immédiatement au travail."
Il rassemble alors des provisions et part.

"Et bien! j'y suis allée un peu fort. pensai-je"
Puis, me retournant vers les autre raider, je leur demande de montée la garde. cela fait, je me rends dans la maison de Buka, enfin! si on peux appeler ça une maison, Il n'y a même pas une porte pour la fermer.
Sur le foyer cuit une sorte de taupe géante. J'attrape un couteau posé à côté et m'en coupe une tranche.
"Berk! quel goût infâme."
Je me force pourtant à manger pour reprendre des force puis je prend une bouteille qui traine, d'après l'étiquette c'est du nuka cola.
"Mouais pourquoi pas."
Je bois une gorgée et trouve ce breuvage pas mauvais. Je garde donc la bouteille avec moi puis cherche un sac à dos pour emporter un peu à manger.
Hors de question que je reste ici à gouverner c'est clown, j'ai juste envoyer le chef raider pour qu'il prévienne les autres et ainsi éviter de me refaire attaquer.
Je trouve enfin un sac à dos près d'un rocher, je m'en empare et m'appréte a partir quand soudain la fille raider m'interpelle:

"Où allez vous déesse? Vous devez rester avec nous sinon c'est que vous n'êtes pas notre déesse.
-Génial. Pensai-je, puis pour elle. N'as-tu pas écouter mon discours tout à l'heure?
-Si! mais si vous nous quittez on a plus de raisons de vous vénérer, et puis je ne vous croits pas. Elle sort alors un livre de sa poche. Ceci est l'histoire de Maéla.
-Merde. Pensai-je. J'ai trop gaffé.
-Maéla, déjà, ne viendrait pas désarmée, puis ne se serait pas laisser faire. Avec son arme magique, elle peut projeter les gens, puis en leur posant sur la tête, elle peut les torturer Jusqu'à que leur crane explose. Puis elle a une voix plus tonitruante, pas une voix de gamine élevée par des prêtre. Notre chef Buka est trop stupide. A vrai dire, il est nouveaux, notre ancien chef est mort lors d'une bataille et c'est lui qui a pris ça place. Depuis les autres le suivre aveuglément. Mais maintenant qu'il a quitté le village, les choses vont pouvoir reprendre comme avant."


Soudain, le ciel s'assombrit. Pourtant il n'y a aucun nuage à l'orizon. Puis un énorme bruit assourdissant de moteurs se fait entendre. Je lève la tête et voit un énorme vaisseaux qui ressemble étrangement à une pyramide.
"La voici, la vraie Maéla. Dit-elle. Notre déesse!
Je prends la fuite à tout jambe et la raideuse lance.
-Hukotte Vakois', Rattrapez la! C'est une imposteuse.
-Bien Flkie, bras droit de Buka."

Je cours à toute allure, mais ils gagnent du terrain. Je me retourne puis dégaine la mitrailleuse a énergie récupérée dans l'habitation du chef et dégomme les raiders. Je reprends ma route, quand j'entends derrière moi un bruit qui me rappelle des souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
Colonel John Sheppard
Réplicateur
avatar

Messages : 462
Points : 530
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/11/2010
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Mer 9 Fév - 22:59

Moi qui ne comprends jamais rien a ce que je lis, là je comprends tout parfaitement, c'est que tu as du talent, et une très bonne imagination =)
Revenir en haut Aller en bas
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Jeu 10 Fév - 13:38

ah bon cool alors enfin la tu t'en sort peut être car c'est corriger mais les dernier chapitre j'ai peur What a Face



Chapitre 4: La fuite.

...Je me rappelle vaguement que ceux sont des anneaux de transport pour téléporter des troupes au sol.
Je me mets à couvert derrière un rocher pour épier les arrivant.
Dix hommes se matérialisent alors dans les anneaux. Ils portent touts des armures grises en métal, dont un qui en porte une plus épaisse.
C'est surement le chef de patrouille.
Il porte à la ceinture un petit pistolet en forme de serpent et également une longue lance avec un ovale au bout et une petit feinte ou on peut voir un cristaux d'énergie.

Je décide de me retirer discrètement en me cachant derrière les rochers qui parsèment le coin. Quand! Soudain! Des bruits, venant de moteurs multiples, se font entendre. Ceux sont des avions biplaces aux longues ailles sculptées comme celles des chauves-souris, et armés de deux canons laser.

"-Qui recherchent-ils? Pourquoi ai-je perdu la mémoires? Quel a été ma destinée pendant tout ce temps ? Et surtout, Pourquoi mes pouvoirs psychiques sont la seule chose que je me rappelle mais ne fonctionnent plus? Et d'où les détiens-je ? Temps de questions s'en réponses!! Mais ce n'est pas le moment d'y penser et de moisir ici."

Me reprenant, J'avise au loin une porte en bois donnant sur une caverne creusée dans le creux d'un rocher. je m'y rend le plus discrètement possible, malgré qu'aucunes des patrouilles ne se dirigent vers moi. Elles retournent toutes vers le campement des raider.
Mais! alors que je franchis la petit porte! Un chasseur fonce droit sur moi tout en tirant.
Je prie pour que la porte ne soit pas fermé et la pousse violemment. Miracle! Elle est ouverte! je cours m'y réfugier à l'intérieur, le chasseur tirant toujours, mais en visant l'entrée pour m'empêcher de ressortir.
Une fois dedans,J'analyse rapidement les lieux.
C'est une caverne rocheuse avec un tunnel qui mène droit à une porte ronde, énorme et qui est à moitié ouverte .
S'en hésiter, je me dirige vers cette porte et vois à côté, une console de commande.
Je m'engouffre dans l'ouverture béante et soudain, je n'entends plus le chasseur!
"il à du rebrousser chemin. Me dis-je."
Je veux faire une pause avant de m'engouffrer dans ce complexe, lorsque j'entends
"Ana Krak Shell'ta (Vous ne nous m'échapperez pas ) Oricy.
-Il a dû se poser, merde! hé! comment il m'a appeler? Oricy, ça mets familier." Pensais-je toutant me faufilant dans la salle à peine éclairés.
Hélas! Ils se rapprochent rapidement.
Je tente de riposter avec mon arme en me mettant a couvert derrière un panneaux de contrôle.
Mais eux se mettent en position de combat et esquivent sans mal mes tires.
Ils répliquent maladroitement de leur lance vers là où je me trouve.
Je me jette par terre pour éviter les projectiles et malheureusement ils touchent le panneaux de commande.
Un voyant rouge se met alors à clignoter, une alarme se fait entendre dans un bruit assourdissant, suivi de celui d'un grincement, c'est la porte entrain de se fermer.
Les soldats en sont déstabilisés et j'en profite pour en dégommer un d'un tire dans la tête.
L'autre sort son petit pistolet en forme de serpent, fait feu (tududupiunpiun) et me loupe de peu.
Hélas! Alors que la porte est quasiment fermée et à peine après avoir entendu le bruit de d'autres troupes arrivant, une vingtaine de soldats pénètre dans le tunnel.
L'un d'entre eux me lance en suivant une sorte de sphère grise et orange qui émet un son strident et explose prêt de moi.
Je vacille et tombe par terre, je voit trouble puis plus rien.
"suis je morte?"...
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Sam 12 Fév - 20:17

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
Doc
Co-Administrateur
avatar

Messages : 809
Points : 1049
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Dim 13 Fév - 12:23

Je t'encourage à continuer même si ça doit être long de trouver le scenario Wink, j'ai hâte de connaitre la suite ^^.

_________________



Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-teisei.creerforums.fr/
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Dim 13 Fév - 13:23

bah j'attends d'avoir plus d'avis enfaite j'ai 20 chapitre de fini actuellement :-)
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
Doc
Co-Administrateur
avatar

Messages : 809
Points : 1049
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Dim 13 Fév - 13:25

Ok, espérons que plus de membres donne leurs avis qui sera forcement positif Wink.

_________________



Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-teisei.creerforums.fr/
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Dim 13 Fév - 17:08

je poste la suite çe soir :-)


ps y'aura des chapitres ou vous serait étonner de la chute Very Happy^^
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Mer 16 Fév - 17:16

Voici la suite :-)


Chapitre 5: Exploration et Souvenirs.


*...Je me trouve dans un lieux situé en pleine ville au style médiéval typique.
Elle est constitué de maisons en pierre creusés à même la roche qui leur sert de muraille. Il y a de nombreuses échoppes, un temple et un châteaux.
La cyté s'étend tout en longueur avec des petites ruelles serpentant entre les maisons.
Quelque chose attire mon attention dans la foule prés du temple; c'est un étrange objet qui est composé d'un chaudron accroché a une hanche percé d'un troue
d'où une gouttière part en spirale jusqu'à arriver au centre de l'édifice composé de deux poteaux en bois avec chacun une chaine fixèe dessus.
Des badauds prient devant le temple ou, des marches, un prêtre délivre un sermon. Je m'approche Alors de cette étrange structure, curieuse, quand soudain quelqu'un m'interpelle. c'est un homme avec une bure à capuchon sur la tête et qui porte un bâton avec une sphère bleu incrustée dans des racines au bout:
"Halte! Que faites-vous là citoyenne? Pourquoi n'étes-vous pas entrain d'invoquer les Ori?"
Je réalise que je ne peut faire sortir aucun mot de ma bouche. Les gens s'arrettent de prier et me regardent. Ils ont l'air hostile.
"Arrêtez l'hérétique." Repris l'homme à la capuche.
Les gens se rapprochent. Je veux m'enfuir, mais tout la ville m'enveut et je suis rapidement encerclé et empoigné. Alors des fidéles me trainent sur l'édifice et m'attachent les mains avec les chaines aux poteaux.
"Prêtre, je te laisse purifier cette impie et après cette tache, tu seras noblement récompensé pour ta fidélité a origine.
-Bien! prêcheur. Loués soient les Ori!!
-Loués soient les Oris."
Le prêcheur s'installe à l'écart, le prêtre prend une torche et continue:
"Oh! Origine! Une impie est parmie nous. Elle ne voue aucune fois en notre religion. Elle n'a pas était implorer Origine. Alors comme vous l'avez demandé,
elle va subire le jugement divin afin d'être purifiée."
Il enflamme l'huile du chaudron qui s'embrase sur le coup, ouvre le clapé et l'huile inquendéssente se déverse dans la gouttière. c'est alors que Je commençe à comprendre, je vais être'bruler vive. Je veux crier, mais je ne peux emmètre aucun son et cela même Si j'ai envie de hurler, de supplier .
Les flammes m'atteignent rapidemant. Je commençe à cramer, je sens l'odeur de roussie de mes cheveux partant en fumée, ma peau se noircit et craque puis, plus rien, le Néant...*


Je cligne des yeux, me réveille, ce n'était qu'un cauchemar, je m'étire tout doucement puis regarde les lieux. Je me trouve dans une salle avec une énorme et lourde porte fermée. Dans un coin il y a des panneaux de commande, de grosses caisses en bois dans un autre et égalemant une table avec un vieux ordinateur contre le mur face à la sortie. Je me penche sur ce dernier et l'allume:
"Bienvenue au Vault 123! Veuillez entrer le mot de passe pour accéder aux informations de cette infrastructure."
Je laisse tomber et me dirige vers le fond de la salle ou se trouve, chose que je n'avais pas vue avant, une trape fermé par une valve. Je m'appuie contre la porte pour écouter d'éventuel bruit mais n'entend rien. Je tourne la valve, ouch c'est dur, la porte grinçe horriblement mais souvre. Je m'engouffre dans ce qui ressemble a un vaste couloir. il n'est éclairé que par des ampoules qui clignotent, résulta il y fait très sombre. Ce qui n'est pas pour me rassurer et j'en ai le cœur qui bat à 100 à l'heure, j'avance donc tout doucement. Le couloir est assez long et s'enfonce dans les profondeurs de la grotte. Sur les côtes je devine qu'il y a de nombreuses pièces, mais je reste dans l'arterre principale. Je ne suis pas rassurée, mais l'autre issue étant bloquée, je dois avancer. Soudain! J'entends du bruit, une explosion! Je sursaute, surprise, le coeur battant encore plus fort. J'écoute et comprend que ce Bruit vient de derrière moi, ce doit être mes poursuivants qui ont finis par réussir à faire sauter la grande porte. Puis, tout à coup, l'endroit semble s'animer, j'entend des grognements inhumains et des bruits de pas de course. Je panique, entre dans la piéce la plus proche, ferme la porte, me cache derrière une table et dégaine mon Arme, prête à en découdre sauf que je tremble comme une feuille. Enfin, la porte s'ouvre à la volé et une affreuse bête se jette vers moi. Elle ressemble à un humain, mais elle est sauvage et a la peau toute déchiquetée. Je n'ai pas le temps de réagir que la créature me donne de violants coups de griffes. Je me débat comme je peus et lui envoie un coup de poing en pleine face. la monstruosité, surprise par le coup, me lâche et j'en profite pour prendre la fuite. Sauf que d'autres créatures apparécent, il en sort de tous les côtés du couloir, de par devant comme de par le fond. S'en est aux point que Je ne peus même plus compter le nombreux de ces créatures tellement elles formes une masse grouillante. Je prends ma décision et rebrousse chemin, préférant affronter les Soldats que cette horde de zombies. En quelques enjambés et coup de feux, J'atteins la porte et la pousse pour la refermer. Il était temps, ces zombies sont rapides.Je les entends déjàs s'acharner contre la lourde porte. Je tente alors de la verrouiller, mais je n'ai pas assez de force pour les contenir. Quand je suis tirer brusquement en arrière et avant que je ne puisse réagir un inconnu m'immobilise avec une clef de bras, me passe un bracelet autour de mon poignet puis m'enchaine à lui et prend la parole:
"Voilà une belle prise! L'Oricy Maéla sera contente."
pendant qu'il m'avait maitrisée, c'est homme avait verrouillé la porte. Je me risque alors à jeter un œil à ce qui m'entoure. Je voit pas loin de cinquante soldats tous portants la même armure grise, à part dix dont mon ravisseur. Eux, ils ont un casque en forme de Cobra avec des yeux rouges et une armure noir. La géante porte ronde est par terre, portant les marques de l'explosion qui a dû, par de la même, réveiller les zombies ou du moins les attirer.
"JAFFA KREE!!!!( au repos jaffa). Ont rentre sur le Hat'ak. Nous avons accomplie notre mission.
-Bien Darken, prima de Maéla.
-Un soldat pris soudain la parole. Sauf votre respect, ne faudrait-il pas neutraliser l'Oricy? Ces pouvoirs psychiques sont dévastateurs.
-Imbécile!!!!!!! Je lui ai passé le bracelet anti-Oris, comme l'avait fait Baal a une époque.
-Bien! Oricy avancez et ne tentez pas de vous enfuir ou vous souffrirez!!
-Je me demande bien ce que vous me voulez?
-Vous le serez le moment venu, ne posez plus de questions et avancez!!"
Nous sortons alors de la grotte, je marche librement, mais avec au moins vingt lances jaffa braquées sur moi en permanence. Dehors,je suis étonnée devant le chantier. Il y a au moins dix chasseurs de posés.
"Ils ont envoyé énormément de monde pour une personne, c'est étonnant?"
Me dis-je avant même de voir dans le ciel trôner le vaisseaux pyramide, un Hat'ak d'après eux. Soudain Darken peste:
"Bande d'imbéciles! Pourquoi avoir poser le Planeur de la mort où se trouve les anneaux de Transport ?!!!!!
-Oups! Désolé commandant Darken? Je le fais décoller de suite et j'appelle le Hat'ak pour qu'il se stabilise."
Il sort une petit télécommande et en appuyant dessus, l'hologramme d'un personnage de petit taille apparaît:
"Kree jaffa, que voulez-vous?
-Faire une demande pour réalignement du vaisseau par rapport aux anneaux de transport.
-Grr Bien reçus, entamons la procédure de suite."
Le temps que le vaisseau géant se décale, permet à Darken de réfléchir et de lancer:
"On l'a pas fouillée. qu'un des soldats le fasse et lui confisque son sac à dos."
un des hommes s'exécute à peine que des anneaux sortent du sol. Ils sont d'une largeur de cinq mètre, au nombre de six, s'empilent jusqu'à notre hauteur et dans un bruit strident nous disparaissons...
...Et réapparaissons dans une salle voutée et décorée de façon égyptienne, avec des hiéroglyphes partout sur les murs et au sol fait de carrelages gris avec des dessins en demi-cercle. Là, Darken ordonne aux autres soldats de prendre congé, m'empoigne et nous sortons à notre tour de la pièce, mais par une autre porte. Je regarde vaguement le décor des longs couloirs se croisant en X. De nombreux soldats patrouillent en groupe de dix et en fessant marteler leur armure bruyamment. Nous empruntons un nouveau et plus somptueux couloir et rentrons dans la huitième portes à droite qui s'ouvre comme un sas. Dans la pièce se trouve une cage dont les barreaux sont un champ de force bleuâtre. Darken le désactive, me pousse brutalement dedans et le réactive.
"Je vais cherché Maéla, elle à beaucoup de chose a te dire."
Dit-il sournoisement avant de sortir et de fermer la porte. Peux de temps après deux gardes et une femme entre dans la pièces. La dame semble de Haut rang elle porte un collier avec des bijoux magnifiques. Sa robe, couleur or, est brodée dans le tissu le plus chère et incrusté de joyaux. Elle me ressemble un peu, mais en plus vielle. Surtout avec ses Yeux jaunes, ses cheveux noir attachés en chignon et son Pschent avec un serpent en symbole et dont elle est coiffée. Elle porte également un bâton dont du bout émane un flux d'énergie électrique.
"Bien! Dit elle. Je suis Maéla, déesse des Terres désolées et toi! tu est l'Oricy et tu vas me révéler tes véritables intentions et pourquoi tu es revenue dans le monde des mortels!!! Ha! Et j'oubliais, tu vas aussi me confier tes pouvoirs!!! Après ça et si tes réponses me conviennent, tu seras mon esclave.
Elle pointe son bâton vers ma jambe et continue.
-Agenouille-toi devant tes dieux.
-Non, je refuse!!
je reçois un puissant choc électrique, vacille et gémis.
-Grr relève-toi!!
Elle me met un coup de pied dans le ventre, et je suis relevée de force par les deux Gardes qui me mettent à genoux .
-Ca fait quoi de ne plus pouvoir faire valdinguer les gens qui te font du mal, Oricy!! Tu te trouves inutile et impuissant sans tes pouvoirs. Tu n'es rien qu'une gamine arrogante!!! Bien! Voilà qui est mieux, baisse les yeux quand je te parle. Soumet-toi.
-Jamais je ne me soumettrais à de faux dieux !!!!!!!!! à moi même. D'où ça mes sortir ça?
Erreur fatal.
-comment as-tu oser dire un tel Blasphème, Oricy! Je vais te le faire payer de ta vie!! Gardes!! maintenez la et passez moi une de vos lance."
Alors que Je suis fermement immobilisée par les deux jaffas, elle prend l'arme. J'ai beau me débattre, c'est s'en succès. j'en implore alors sa pitiés:
"Nonnnn!!! pitié, ne me tuez pas, je ferais tout ce que vous voudrez.
-Trop Tard Oricy."
Sur ces mots elle tire à bout portant, je tombe, touchée de plein fouet par le laser et sens la vie me quitter lentement, lentement, lentement.....

"Pas très résistant ces Oris sans leur pouvoir. Dire que mes semblables m'ont dit qu'elle est le mal Incarné, cette oricy. Je m'aperçois que ce n'est qu'une gamine qui est assoiffée de pouvoir, mais qui sans n'est rien de plus qu'une simple mortelle. Gardes!!! transportez la dans le sarcophage, je n'en est pas fini avec cette petite pest...
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
cocodu66
Goa'uld
avatar

Messages : 4
Points : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Mer 23 Fév - 11:47

je suis impressionné punaise elle me plait bien Very Happy

Moi même je voudrai me lançais dans la fiction mais j'ai peur de pas y arrivé....

Bon j'en ai déjà écrit une mais pas sur Stargate sur une autre série.

donc voila
Revenir en haut Aller en bas
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Mer 23 Fév - 15:01

Wouah Merci c super Gentils ça pour la peine je vous envoie la suite :-)


Chapitre 6: Planète prison.



...Je suis attachée dans une pièce au contour brumeux blanc et j'ai
comme l'impression d'avoir déjà vu ça quelque part. Une femme se tient
près de moi, elle porte une robe blanche décorée de motif couleur
argent, un collier en or incrusté de perles rares et des sandales en
argent, une vraie princesse en somme. Elle est brune mais virant sur le
châtain, ses cheveux faisant une frange sur le côté droit de son front
puis retombant jusqu'à son menton. Elle se met alors à parler:

"Adria! je ne devrais pas te libérer, mais la galaxie cours un
très grand danger qui est bien pire que la menace que tu représentait
et elle a besoin de toi. Tu ne dois pas échouer, je compte ou plutôt
nous comptons tous sur toi, Adria! Les autres Anciens ne sont pas au
courant que je suis venu ici je me nomme..."

Soudain, plus rien, puis j'entends du bruit et je cligne des yeux.

"Encore un rêve, pensai-je, très étrange."

Je regarde les alentours et me rends conte que je me trouve couchée
sur un banc dans une pièce aux murs couleur sable, c'est une cellule
mais sans aucun champs de force. Je vois que j'ai été dépouillé de tous
mes biens et que je porte de vieux habits, une tunique beige et une
robe dans un piteux état et j'ai toujours mes sous-vêtements malgré
qu'on dirait qu'ils m'ont tripotée, Brrr. Par contre mes belle bottes
noires envolées, je suis pieds nus. Je me lève et regarde à travers les
barreaux de la porte. Un long couloir s'enfonce dans les
ténèbres,l'endroit étant simplement éclairé par des torches, et de
chaque côtés je peux voir plusieurs cellules comme la mienne, enfaite
il y en a deux rangés qui vont jusqu'à perte de vue. J'examine mes
codétenus, il y a là des hommes et des femmes de toutes races et tous
vêtus comme moi, mais dans un état encore plus pitoyable. Quand,
soudain, un grincement métallique se fait entendre qui me fait tourner
prestemant la tête dans sa direction et je perçois le bruit des pas de
soldats martelant le sol en marchant bruyamment, ceux sont des jaffas!

Ils sont au moins une bonne cinquantaine à se repartir devant les
cellules, un se postant également devant la mienne et prenant la
parole:

"Esclave! tiens-toi tranquille et suis les autres."

Il ouvre la cellule et m'invite à sortir d'un coup de sa lance. Je
m'exécute et rejoins les autres prisonniers déjà sortis des leurs. Nous
sommes regroupés en rang et je me retrouve entre 2 Hommes, un à l'air
âgé avec des cheveux gris mi-longs et un autre plus jeune aux cheveux
châtains et coupés courts qui me chuchote alors discrètement:

"Vous êtes nouvelle vous ici, ça se voit vous avez le regard
encore éclatant et vous n'êtes pas sale. Hélas pour vous ma jolie, vous
allez déchanter au bout d'un semaine à peine et vous aurez l'impression
d'avoir vieillie de 10 ans.

Je le regarde et voit qu'il a des cicatrices sur le visage et quelques ride.

-Ils nous traitent comme des chiens. Reprend-t-il. La durée de vie
d'un esclave peut-être très courte comme très longue, ça dépend des
désirs de leur déesse.

-Maéla ?

-Oui! Maéla la déesse de la luxure.

soudain un jaffa passe prés de nous.

-Esclaves! arrêtez de discuter ou vous serez battus.

Il a une arme comme Maéla et un bâton de torture électrique.

-Oricy! la déesse Maéla requière votre présence, suivez-moi.

-très bien! Je vous suis.

-il y'a intérêt, un seul faut pas et je neutralise définitivement
votre mobilité. Maéla m'a dit de vous emmener, mais elle na pas
préciser dans quel état ça devait être. Ça serait dommage d'arriver
devant elle avec une jambe de cassée, non?"

je frissonne et me dit que décidément je suis abonnée aux cinglés.

Puis nous sortons de ce couloir sombre qui est divisé en sections
par plusieurs champs de force que le garde désactive et réactive au fur
et à mesure que nous les franchissons. Ensuite nous traversons une
vaste caverne où des esclaves équipés de simples pioches creusent le
sol surveillés par des gardes.

"Normalement ceci ne vous concerne pas Oricy, ce travail n'est que pour les Hommes.

Je vois un rang de femmes qui se dirigent également dans la
direction que nous empruntons et escortées par des gardes fortement
armés.

-Seules les femmes qui posent problème sont envoyées ici, bien que
rien ne me ferait plus plaisir que de voir l'oricy tomber si bas. Ce
travail est si

fatigant que vous ne tiendrez même pas une semaines et les
esclaves inutiles sont tués ou pire... Mais les ordres sont clairs, je
dois te mener devant Maéla, alors tant pis."

Nous sortons enfin de ces galeries sombres et la lumière du jour
me frappe de plein fouet. Le soleil est si éclatant qu'il me faut
quelque secondes avant de voir que nous sommes dans une gigantesque
cour au sol de sable rouge entourée de plusieurs bâtiments et d'un
immense palais. Au milieu de cette grande cour se trouve un Hat'ak,
énorme vaisseau prenant tant de place qu'il cache à ma vue la moitié du
palais. Mais aussi de nombreux jaffas de rassemblés autour, un bon
millier à vu d'œil et enfin de grandes murailles renferment toute la
zone avec des miradors tous les cinq mètres d'intervalle et trois
jaffas dans chacun armés d'une sorte de canon fixe.

"Bienvenue à Akargar la planète prison des infidèle, ceci sont les
quartiers de Maéla mais ce gigantesque complexe comporte d'autre
prison. Sachez que chaque grand maitre goa'uld à la sienne et que donc
les tentatives d'évasion sur cette planète sont quasis nulles. je
dirais même qu'aucune évasion n'a jamais eu lieux, cette planète étant
extrêmement fortifiés et la mieux gardée de la galaxie. Sur les
murailles se trouvent, en plus des miradors, des projecteurs pointant
la cour et si un prisonnier tente quelque chose de suspect le
projecteur, dés qu'il le repère, lance un rayon laser rouge qui
désintègre net le fugitif. Et ne songez même pas à fuir en vaisseau,
avec nos puissantes armes il ne pourrait même pas décoller de cette
planète qu'il serait déjà détruit. Il me montre dans le ciel un énorme
champ de force que je n'avais pas vu et qui doit, je suppose, entourer
la planète toute entière.
-Bref ta vie se finira ici Oricy!"

Nous reprenons notre route et croisons des véhicules patrouillant
dans la zone. Ils sont en forme de poires, aux couleurs grises et
vertes et surmontés d'un canon laser sur le toi et d'une mitrailleuse
lourde logée sur le capot avant. Détaille intéressant, ils n'ont pas de
roue et lévitent au dessus du sol propulsés par des réacteurs placés
sur l'arrière.

"Pas mal hein! Ces petits Bijoux se sont des Vram'tak et ces
petites merveilles sont le fruit d'une de nos nouvelles technologies.
Les humains nous sous estiment en pensant qu'on est désarmé.

Après avoir franchit de nombreux avant-postes de gardes, nous arrivons enfin devant le palais et deux garde jaffas s'approchent:

-Dargak et trega, je vous la confie.

-Bien Valtak!"

Je les suis pour pas qu'ils me trainent de force. Le palais est
composé de grandes tours, dix au total avec des murailles les reliant
entre elles et un bâtiment plus grand en son centre et pris lui aussi
dans les murailles. Il est composée de cinq étages et est
resplendissant avec ses murs de couleur or, ses toits au vert émeraude
et les vitres de ses fenêtres brillant telles des diamants. Il y a
aussi un grand garage ainsi que plusieurs héliport où sont stationnés
des chasseurs.

"C'est magnifique cette endroit.

-Ce n'est pas pour rien que Maéla est la déesse de la luxure, Oricy!

Je reçois un coup de la lance d'un des gardes dans le dos et m'étale par terre.

-Assez bavarder Oricy! Ici tu n"as aucune autorité et aucun droit à la parole, c'est bien compris? Et relève toi, esclave."

Je me lève péniblement, un peu sonnée, je baisse les yeux pour
faire la soumise, mais à l'intérieur de moi une rage extrême gronde. Un
souvenir surgit alors dans ma tête, un ou je me vois sur le balcon
d'une maison avec un des prêcheurs à mes côtés tenant l'un de leurs
grand bâtons avec une orbe bleu bizarre. c'est le même type de
prêcheurs que j'avais vu dans mon cauchemar. Des hommes et des femmes
sont rassemblés dans la cour, ils sont habillés d'armures grises et
d'un casque, portent un trident et une étrange arme au poignet et
scandent: "Oricy! Oricy! Oricy!..."

...Je suis ramené à la réalité par un coup de poing dans la figure.

"Oricy!!! arrête de glander et avance.

Je me masse le visage, j'ai mal à un œil.

-Grr!! Quel brute, je le massacrerais bien pour cette affront."

Je suis étonné de cette pensée, je commence a changer et à ne plus
avoir peur comme une gamine impuissante, Je sens du pouvoir affluer en
moi mais très faiblement, et étrangement et instantanément mon œil ne
me fait plus mal. Nous arrivons alors devant de grandes marches menant
au bâtiment principale du palais. J'en compte trente et nous sommes
devant une solide porte blindé avec un digicode sur le quel l'un des
deux gardes pianote un code que je ne peux voir, la porte s'ouvre
aussitôt et nous entrons et débouchons sur un halle avec un grand
escalier au centre qui montent en serpentant. Dans ma tête j'enregistre
tout les lieux que je vois afin d'établir plus tard un plan d'évasion.
L'endroit est blindé de soldats jaffas, mais j'aperçois également des
bonnes, des esclaves ainsi que d'autre gens habillés aussi
somptueusement qu'un jour de fête. Nous prenons l'escalier, il est
immense, et donne sur trois étages d'au moins 15 mètre de haut chacun.
Dans le premier j'y aperçois vaguement de longs couloirs et des
passerelles avec des balcons, au second palier se trouve dix porte
blindé et j'y vois passant rapidement, un scientifique et enfin nous
arrivons au dernier palier qui est le plu chic et le plus luxueux, à
une certaine distance, au fond, se trouve une porte vitrée sur la
quelle on peut apercevoir de la buée et Sur les côtés se trouvent
d'autre pièces fermées, j'en dénombre quatre de chaque côté et
J'entends même de la musique et un bruit de fête derrière l'une de ces
grandes portes noire. Nous franchissons la porte centrale et nous
débarquons dans une grande pièce avec un long tapis en or qui remonte
jusqu'à un trône ou se trouve Maéla, toujours aussi majestueuse. Elle a
les cheveux détachés et semble plus jeune, elle porte une belle robe
couleur or qui fait ressortir son décolleté et enfin elle a
aussi....mes Bottes!!! Curieusement elle me ressemble beaucoup et
surtout là. Arrivé devant elle, les gardes s'inclinent instinctivement,
mais moi je reste debout.

"Oh puissante déesse, voici l'Oricy comme vous nous l'avez ordonnés.

-Toujours aussi têtue à ce que je vois

-Oricy!!!! à genoux devant Maéla.

les 2 garde me font m'agenouiller de force

-Voila qui est mieux Oricy, nous avons beaucoup de chose à nous dire, toi et moi. Dit-elle avec un sourire sournois...
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Ven 18 Mar - 14:58

Bonjour vu que je suis de retour ^je vais vous poster la suite de ma fic :-)

bonne lecture Smile


Chapitre 7: Planète prison (partie 2).



..."Pour Commencer je vais t'éclairer un peu, Oricy, mais au fur et à mesure. Déjà lèche mes Pied !!!!!!!

-Quoi!!!

Je réfléchis vite fait et en conclue que de t'facon c'est mes bottes
et donc que ce n'est pas grave, mais déchante quand elle les enlève.

-Obéis Oricy ou ça pourrait bien être pire.

-Je suis à vos ordre puissante déesse.

Je doit gagner du temps et en savoir plus puis c'est pas la mort. Je
lui lèche les pieds, malgré que l'envie de la morde me traverse
l'esprit, mais je doit rester tranquille.

-Bien Oricy continue, sais-tu au moins pourquoi je t'appelle Oricy?
Ne dis rien, continue et laisse moi parler Esclave. Tu es l'enfant des
Oris, un être si malveillant que tu as failli dominer la Galaxie. Je
sais que tu ne t'en rappelles pas car tes souvenirs on était effacer.

Je m'arrête alors de lécher les bottes, profondément dégouté par ces paroles

-Berk! Pourquoi me dites-vous ça?

-Pourquoi t'es-tu arrêtée, esclave?! Garde!! Immobilisez la! Elle n'a pas été assez humiliée.

Les gardes m'attrapent alors que Maléa part. Je sens une force
psychique renaître en moi, mais je ne fait rien de stupide je doit en
savoir plus. Puis Maléa revient avec un collier et une laisse quel
m'attache autour du cou.

-Maintenant mets-toi à quatre pattes comme l'animal que tu es et écoutes.

S'en est trop pour moi, je refuse et reçois en suivant un choc électrique.

-Ce collier est électrifié, si tu ne m'obéis pas tu reçois une décharge.

-Génial! Pensai-je et je me mets à quatre pattes.

-Reprenons mon chien. reprend-t-elle tout en me promenant dans toute la pièce.

Quel humiliations! Une rage intérieur gronde en moi, mais je la contiens, ce n'est pas encore le moment d'agir.

-Tes souvenirs t'ont étés effacer par les Anciens, ils ont aussi
Zappé tes pouvoirs. Tu ne te souviens pas d'avoir été Bannie par Morgane
après qu'elle t'ait affrontée et vaincue et avoir été ensuite
emprisonnée et mise sous sceller dans la zone brumeuse, n'est ce pas?
Comment je c'est tout ça? C'est tout simplement, parce que... Elle
marque une pause histoire de bien me faire languir et reprend au bout
d'une minute ...Je suis la nouvelle Oricy!!! J'étais une Goa'uld avant,
mais Ba'al t'a volée de l'ADN, s'en est servi pour te cloner et ensuite
il m'a mise dans ce qui en est sorti, c'est à dire le corps que tu as
devant toi. Il faut dire qu'avant et grâce à une nouvelle technologie,
il avait transformé les Go'aulds en pure énergie, créant ainsi une
nouvelle race qu'on appéle les Go'aris et dont je suis la digne
représentante. Sache que si je te révèle tout ça, c'est pour voir l'être
que j'ai failli affronter, dans un état aussi misérable que tu l'es à
présent. elle rit d'un rire sadique et dément puis reprend. Sache aussi
que tu as causé pas mal de tord a notre Nation et que je vais t'humilier
pour te punir d'avoir fait ça!!

-M'affronter te fait si peur. Dis-je sournoisement avant de faire exploser le collier et de me lever, impérieuse.

-Comment est ce possible? s'étonne-t-elle.

-J'en sais assez à présent et si tu es vraiment la nouvelle Oricy? Alors affrontes-moi

Je suis soudain soulevée au dessus du sol et balancée contre le mur
opposé à celui près du quel nous nous trouvons. Je tente bien de
résister mais ses pouvoirs psychiques sont énormes, je ne peux lutter.

-Inutile! Tu n'es pas de taille contre moi, mais tu peux t'avérer dangereuse pour mes plans.

elle appuie alors sur un bouton et je vois, malgré que je sois à
moitié sonnée, une vingtaine de jaffas débarquer prestement dans la
pièce, se diriger droit sur moi et m"encercler. Maéla approche, elle
s'était éloignée pour prendre un sabre à énergie qui était incrusté dans
sont trône en Or et d'où crépite des éclairs. je la reconnais en
suivant, c'est l'arme que j'ai vue sur l'autre planète celle des raider.

-Je vais t'achever Adria!!"

Cherchant comment m'échapper de ce pétrin, car je ne dois pas me
laisser avoir, Morgane conte sur moi, J'avise une fenêtre et me
précipite vers elle, fais une roulade pour éviter les tirs Jaffas, vois
Maéla se rapprocher, et reprend ma course à travers la grande pièce.
J'utilise mes pouvoirs pour écarter deux jaffas qui se sont
dangereusement approchés de moi et qui barre mon chemin et au passage
j'attrape une de leur lance et évite de justesse un tir de Zat n'iktel.
Lorsque, soudainement Maéla se met aussi à utiliser ses pouvoirs me
projetant vers les Jaffas qui se sont regroupés. mais avant que je ne
les atteigne j'utilise le mien ce qui, mélangé avec celui de Maléa, me
donne l'impulsion suffisante pour pouvoir me projeter vers la fenêtre en
émeraude.

"Si jamais mon plan rate je vais m'écraser dedans."

Me dis-je tout en me retournant rapidement pour être de face a
l'ouverture et tout en plaçant la lance devant moi pour me permettre de
tirer dans la vitre. Puis je fais feu, elle se fissure un peu, mais pas
suffisamment et je la percute de de plein fouet. Par chance et
prévoyance je me suis couvert le visage de mes mains pour éviter les
coupures et je m'en sort pas trop mal, sauf quand tombant sur la
passerelle qui se trouve à trois mètres en dessous, Je me foule la
cheville. le temps de me redresser et je vois certains des jaffas se
lancer à ma poursuite en sautant à leur tour par la fenêtre. En dessous
de moi les tirs fusent dans ma direction manquant de me toucher à
chaque instant. Je titube alors jusqu'à une sorte d'héliport ou se
trouve un Avion jaffa qui a la forme d'une tête de cobra avec des ailes
qui serpentent. Je fonce dessus, mais le cockpit est verrouillé,
m'obligeant à le forcer, se qui permet aux jaffas de gagner du terrain.

"s'ils me rattrapent, je suis fichue."

Hélas pour moi, l'héliport est équipé d'un ascenseur et des Jaffa en
sorte et me mettent en joue, alors que je m'apprête à enjamber
l'appareil pour partir.

"Plus un geste Oricy."

Je me prépare à riposter mais une puissante force me plaque contre
la coque, m'empêchant ainsi de bouger. Je m'aperçois alors que ce n'est
pas les mêmes Jaffas que les autres, cela ils sont équipés d'armure
couleur verte et porte un bouclier pouvant absorber les pouvoirs
psychiques envoyé sur lui et une arme qui, elle, en envoie. Puis Maéla
apparait, satisfaite:

-Alors! On croyait pouvoir m'échapper? Ce coup si tu es fichu Ex-Oricy.

Elle pris sont arme et se prépare à me porter le coup de grâce, mais se ravise et la rengaine.

-Ça serait trop facile une fin comme celle là. Non! Moi je veux que
tu te sente humiliée au point de vouloir en finir toi même avec ta vie.
Oui! Et la meilleur punition pour moi, ça serait que tu me serves jusque
la fin de tes jours. elle recommence à rire et reprend. Emmenez la dans
ma suite et attachez lui les pieds et mains avec les chaines qui pende
au mur, elle servira de divertissent à mes invités." Conclue-t-elle
sournoisement

Je comprend de suite que ses invités et que même elle qui est
perverse, vont abuser de moi et je ne peux me résoudre à ceci, plutôt
mourir. Alors que les jaffas d'élites m'emmènent ,je sens soudain mon
mal à la cheville disparaitre. Se rebondissement imprévu me redonnant du
courage, je profite de leur inattention et me saisis d'une de leur arme
et d'un de leur bouclier et me jette dans le vide. pendant le saut,
j'avise une étendue d'eau en dessous de moi, c'est surement la piscine
privé de Maéla.

"Bande d'incapable rattrapez la." Cria Maéla.

Je fait un beau plongeon et toute trempée et ruisselante, je sort de
la piscine. Cet endroit grouille de jaffas mais l'équipe d'élite est
encore en haut, me permettant de me débarrasser sans mal des soldats
traditionnels. Maéla est furieuse et je l'entend crier des ordres, mais
ne prend pas le temps d'écouter ce qu'elle dit car je repère une petite
porte que j'ouvre en suivant, c'est l'un des vestiaires de la piscine et
il est vide. J'y entre tout en trainant l'un des jaffas que je viens de
tuer. Je me débarrasse de mes vielles frusques et endosse l'armure
jaffa qui par chance se trouve être à ma taille, j'enfile aussi le
casque en métal et les bottes qui, elles par contre, étaient trop
grandes, mais bon marcher pieds nus c'est pas pratique et surtout pas
discret et puis je ne dés-apprécie pas ce genre d'inconfort. Pour
certaines filles mettre des bottes en cotte de maille ça les
offusqueraient mais pas moi, je suis assez guerrière et je me sens plus à
l'aise dans une tenue de combat que dans des vêtements civiles, bien
que mes fringues me manque. Quel classe j'avais avec ça, une vrai
impératrice. Je finis de m'équiper du Z'at que je range dans son étui et
je reprends l'arme à énergie et le bouclier, puis je sorts
tranquillement des vestiaires, croise des Jaffas qui courent partout,
m'éclipse discrètement par la porte centrale et quitte tranquillement
le manoir ou règne un monstrueux bordel. Je dois faire profil bas et
tenter de m'infiltrer, ainsi j'aurais plus de chance de m'échapper...
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
Doc
Co-Administrateur
avatar

Messages : 809
Points : 1049
Réputation : 3
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Mer 13 Juil - 18:11

Intéressant, dommage que l'on puisse pas lire la suite Wink.

_________________



Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-teisei.creerforums.fr/
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Jeu 14 Juil - 15:53

Bonjour je peu donner la suite pas de problème :-) Very Happy




  • Chapitre 8: Poursuite.



    ...Je descends Tranquillement les marches du palais, y croise des
    jaffas plutôt agités qui se dirigent vers le palais, mais visiblement il
    ne font pas attention à moi. Il a même des soldats d'élite portant le
    bouclier et l'arme psychique et qui doivent être, en conclue-je, des
    gradés, vue comment ils se comportent vis à vis des autres. J'observe
    les lieux que j'ai entre perçu, quand on m'a emmenés tout à l'heure,
    mais pour ne pas paraitre trop suspecte, je marche comme eux. Le Ha'tak
    est toujours posé dans la cour, m'en cachant une bonne partie. Alors, et
    vu la grandeur de cette dernière, je me dirige vers un poste de garde
    où se trouvent garés plusieurs Vram'tak et 10 jaffas gardant le tout. Je
    prie pour ne pas me faire démasquer et demande avec assurance:

    "Passez-moi les clefs d'un Vram'tak, je doit allé patrouiller.

    -Très bien, je vais vous les passer, mais normalement ce n'est pas à
    vous, les soldats d'élite, de faire ça. Et puis où est votre escouade?

    -Je suis à la poursuite de l'Oricy, imbécile!!! Elle a tué tout mes hommes.

    -C'est quoi cette voix de fillette, soldat!!

    Mince en m'énervant j'ai mal dosé mon timbre de voix et maintenant je dois tenter le tout pour le tout.

    -Imbécile je suis Maéla!!! Ne me parlez plus sur ce ton ou je vous exécute.

    -Bien... Bien déesse! Excusez-nous, ayez pitié de nous, ne nous tuez pas, s'il vous plais, nous ne pouvions savoir.

    Ouf! Le plan chelou a marché.

    -Grrr!! Ne me refaites plus jamais ce coup là, compris?

    -Oui! votre grandeur, nous ne recommencerons plus, nous nous le permettrions pas."

    Tout en faisant de grandes courbettes, il me passe la clef, qui a la
    forme d'un petit serpent que je ne connais pas mais que je trouve très
    jolie. Je la prend, me dirige vers le Véhicule, et J'appuie sur le petit
    bouton servant d'œil au serpent clef et la porte s'ouvre en coulissant
    vers l'arrière. Enfin je m'installe sur le siège, remarque une orbe
    rouge avec une petit fente ou on peut insérer la clef, et s'est ce que
    je fais, en suivant les réacteurs s'allument et la voiture commence à
    léviter. Quand, soudain, Maléa sort du Palais:

    "Jafffas kreeeeeee!!! L'ORICY N'EST PAS MORTE, ELLE EST INFILTRE PARMI NOUS!!!

    En entendant ça, je comprends qu'il ne faut pas que je traine dans
    les parages et démarre en trombe. Les jaffas pointent alors leur lance
    sur mon Véhicule.

    -C'est elle!! C'est l'Oricy!! Elle a réussi à voler un Vram'tak. Feu
    à volonté, jaffas éliminez la ou c'est moi qui vous élimine!!"

    Je fonce droit sur les jaffas qui pour la plus part se poussent,
    mais certains heurtent le bolide de plein fouet et volent dans tous les
    sens. Un garde actionne le système de sécurité, des murailles en métal
    et une lourde porte sortent alors du sol et encerclent le parking, le
    fermant petit à petit. J'accélère à font, en poussant le Vram'tak au
    limite de ce qu'il peut supporter, fais un dérapage a 180° vers l'ouest,
    là où la muraille n'est pas encore remontée et la franchis de justesse.
    Je tourne alors la tête et aperçois Maéla, qui voyant que je m'échappe,
    est furieuse et se précipite, sa garde de jaffas d'élite sur les
    tallons, vers le Garage. Puis plus rien, la paroi étant à présent
    totalement remontée, mais cela me suffit pour comprendre que je ne suis
    pas encore sorti de la panade, donc je ne perds pas de temps et mets le
    cap vers le Ha'tak, en esquivant les tirs des jaffas et des projecteurs.
    Ce véhicule est vachement maniable, en même temps dans mon passé j'ai
    piloté un vaisseau Ori rien qu'avec mes pouvoirs psychiques et avec j'ai
    dégommé la flotte Jaffa à Dakara, alors celui là... Je me dirige vers
    la sortie de cette endroit, quand soudain, en contournant le Hatak, je
    reste ébahie, derrière se trouve un énorme Bâtiment qui est presque
    aussi grand que le premier et d'où Je vois débarquer, grâce à l'écran de
    mon véhicule qui me montre l'arrière de l'appareil, un rassemblement de
    Vram'tak qui escortent un véhicule étrange. Il est tout en longueur tel
    un serpent, d'ailleurs le devant ressemble à une gueule de vipère et
    est de couleur vert émeraude et or. Il est équipé de six Canons à
    énergie, un puissant Canon électrique ainsi que de deux lances Jaffa à
    énergie modèle XXL fixée sur l'aile. Enfin, on peut voir qu'il a un
    bouclier à ion pour le protéger et un réacteur arrière pour le
    propulser. Ce monstre d'acier gagner du terrain sur moi, il est rapide.
    Je tourne autour du Ha'tak et m'engage subitement dans une de ces cales,
    espérant que ma ruse fonctionne, mais hélas l'étrange véhicule s'engage
    à ma suite, suivi de près par son escorte. Je prend alors une rampe et
    débouche dans une salle au long couloir et qui est assez large pour mon
    véhicule mais pas pour mes poursuivants, j'entends un chocs, c'est le
    gros véhicule qui vient de s'encastrer dans l'un des murs. Au passage
    j'écrase plusieurs jaffas, d'autres se poussent et s'agitent dans tout
    les sens, paniqués et surpris:

    "PAR LES DIEUX!! Que fait un Vram'tak dans le vaisseau."

    Je dérape dans les virages, fonce droit devant moi, faisant
    attention de passer là où le véhicule le peut, prends une seconde rampe
    tout en continuant d'écraser les jaffas qui restent pétrifiés sur place
    d'étonnement, puis je franchis une dernière rampe, atterris dans un
    hangar, fais un 160° et repart dans l'autre sens. De là, Je réaccélère,
    pour pas que les jaffa aient trop le temps de me tirer dessus, rayant le
    véhicule tout le long des parois du couloir, ce qui fait grincer des
    dents les jaffas, et enfin j'arrive dans une grande salle, celle de
    contrôle. Je dérape de nouveau pour me mettre en travers du couloir et
    actionne le canon laser qui se trouve sur le toit pour dégommer les
    jaffas qui approchent. Puis je pianote sur le clavier et trouve un
    bouton pour activer le bouclier du véhicule et un autre pour verrouiller
    les portières, car si un jaffa réussissait à se glisser prêt de
    l'appareil, il ouvrirait la portière et m'attraperait et ça serait la
    fin pour moi. Je tourne à 360° pour pouvoir tirer aussi avec la
    mitrailleuse lourde camouflée dans la calandre et après avoir dégommé
    cent jaffas, voir plus, J'en déduis que ce niveau est nettoyé et
    reprends ma route vers le poste de commandement du Ha'tak, je dois me
    dépêcher d'en prendre le contrôle, si je veux pouvoir m'enfuir loin
    d'ici. Mes poursuivants, devant remonter à pied, je ne craint pas grand
    chose, je

    stoppe donc la bagnole et me dirige vers le panneau de contrôle,
    verrouille toutes les pièces du vaisseau et me prépare à le faire
    décoller. Par la fenêtre je peux voir de nombreux chasseurs qui tournent
    autour Du Ha'tak, j'y prête à peine attention, ils ne peuvent rien me
    faire, mais soudain, alors que je suis à deux doigts de réussir, les
    portes volent en éclats et je manque de me les prendre en pleine face.
    La fumé due à l'explosion un peu dissipé je vois Maéla se tenant devant
    moi avec ses jaffas d'élite, pas le temps de réfléchir, je me précipite
    dans mon Vram'tak qui est heureusement garé a 10 cm du panneaux de
    contrôle du vaisseau. Oui je suis une kamikaze mais sa me sauve la mise,
    car Maléa veux lancer ses pouvoirs psychiques sur moi mais le véhicule
    me protége, je fait à nouveau un 360° et fonce droit sur les vitres du
    Ha'tak, à fond, le Vram'tak les brisants s'en trop de mal, malgré leur
    blindage.

    "Costaud comme bagnole Goa'uld."

    Comme je l'ai programmé, le Ha'tak est entrain de décoller, et je me
    retrouve à faire une chute de deux cents mètres de haut au moins, la
    salle de commande étant presque tout en haut du vaisseaux. Je me vois
    déjà entrain de mourir lorsqu'un choc violent m'assomme à moitié, mais
    je suis toujours vivante, par miracle je suis tombé sur un
    Tel'tak(vaisseaux cargo) qui passe par là. Les deux véhicules n'ont pas
    grand mal, le Tel'tak est cabossé et le Vram'tak également.

    "Y a pas à dire les Jaffas savent faire des véhicules vraiment costauds."

    Mais ce dernier, ne tenant pas, risque de tomber à tout moment, vu
    que le Tel'tak vacille, déstabiliser par l'impact et le fait que le
    pilote doit être surpris. Je scanne alors le Tel'tak, il a des anneaux
    de transport et seulement trois jaffas se trouvent à bord, j'avise un
    bouton avec un symbole

    représentant plusieurs cercles et en déduit que c'est des minis
    anneaux de transport, j'appuie dessus et ils sortent du siège et
    m'entourent, je suis alors téléporté dans la soute du Tel'tak. Attirés
    par le bruit des anneaux, les jaffas accourent, je les élimine sans mal
    avec la mitrailleuse à ondes de choc psychique mais en garde un en vie
    que j'enferme dans la cale, Je désarme tout de même les cadavres des
    autres, prends les commandes du tel'tak, active le champs de force et le
    mets en mode furtif, par mesure de sécurité car on est jamais assez
    prudente. Soudain un gros bruit se fait entendre, le Vram'tak vient de
    chuter du vaisseau et quelques secondes après il y a une explosion.

    "Bien il doive me croire morte et Carboniser, allons donc nous camoufler dans un coin."

    Je m'éloigne alors et me poste en vol stationnaire non loin du
    Palais, là je m'adosse sur mon siège, les pied sur le tableaux de
    Commande, pouvant enfin

    souffler un peu, ça fait du bien de ce détendre. Je réfléchis et me
    dis que je vais enfin pouvoir enquêter tranquillement sur ces fameux
    G'oaris et cette fameuse planète prison, surtout maintenant qu'ils me
    croient morte...

Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
Le luigI
Goa'uld
avatar

Messages : 6
Points : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Ven 9 Sep - 13:18

C'est un plaisir de retrouver cette petite peste d'Adria.On retrouve bien le personnage tout en la voyant sous un nouvelle angle.Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
TeylaEmmagan
Goa'uld
avatar

Messages : 96
Points : 107
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 30
Localisation : Atlantis

MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   Sam 10 Sep - 11:40

Bonjour ravis que tu aime :-) mais j’ai peur pour mes autre chapitre car mon amis ne le s a pas tout recorriger je vous l’envoie vous verrait si vous aimer


Chapitre 9 des secrets bien gardés



Je décida de prendre un peux de repos ,

Je décala le Tel'tak un peux plu loin du palais

Est me mit en surplace prés de la muraille sud du palais

La ou ce trouvait la limite du domaine de Maéla étant toujours en furtif je ne craignais rien

je déplia le fauteuil à fond est je m'allonge est m'endormis peux de temps après ,

Une vision m'apparut dans mon rêve,

ça devais être dans la zone brumeuse,

curieusement le souvenir repris ou il s'était arrêter,

-Je suis Morgane c'est moi qui est mis fin à ton règne,

Mais j'ai décidée de te laisser une dernière chance de racheter tes faute

Car nous n'avons pas le choix une nouvelle menace plane sur la galaxie,

Mais à une échelle que tu ne peux imaginer seule toi peux l'arrêter

-il ya tout d'abord les Goa'ris (Mi Goa'uld Mi Ori )

Que tu dois arrêter mais même si seule toi peux les arrêter ,

Il te faudra voyager au confins de l'univers pour trouver ,

Elle pris un temps d'arrêt

Les Artefacts Divins de GalaXia 25 Artefact ,

Reparti dans tout l'univers Au pouvoir Immense

-Pourquoi n'arrête vous pas vous même les Goa'ris ?

-Tout Simplement car tout comme Sans les Valeureux Guerrier de la Taur'is SG-1

-Personne n'aurait pu te vaincre est je parle au nom de tout les ancien je prend donc -énorme risque ne te libérant

-je vais devoir Effacer ta Mémoires ainsi que Neutraliser presque tout tes pouvoir

-je c'est que sa parait irréaliste,

elle me libéra mais je me sentait perdu absente

Puis soudain elle repris la parole

-Adria si tu entend ceci c'est que tu en parti retrouver tout tes souvenir est une petit partie de tes pouvoir

-je vais juste Rajouter que Maéla n'est que le sommet de l'iceberg ainsi que les Go'aris ,

-Il y'a une menace bien plus Puissante même si celle est déjà de taille,

- Lautre menace tu n'a aucun chance de la vaincre,

- Même avec les Puissant artefact Divin de GalaXia,

- Je ne connait pas encore cette menace

-Mais Elle représente une Menace pour tout l'univers entier ,

- je c'est juste que Cette Menace est présente je la sent mais elle est très très loin d'ici,

-J'espère que ta fois te guidera est que ut pourra vaincre cette menace Adria l'oricy,

- pour l'heure tu dois enquêter sut cette planète prison de fond en
comble mais ne te -frotte pas à Maéla elle te réduirait en esclavage en
un rien de temps tu eu beaucoup -de Chance d'ailleurs de pouvoir
t'enfuir ,

Fouille le Palais de fond en comble ainsi que le Complexe que tu à vue derrière le Hat'ak,

-est enfin tu devras trouver une personne qui t'es chère même si ton cœur remplie de -noirceur te voilait cette être chère,

-à tes yeux je ne peux t'en dire plus j'en est t'en est dit assez ,

-Sache que je compte sur toi pour sauver l'univers

Je me réveilla troubler par cette vision si réelle est si précise

je redressa le fauteuil est le remis en positon assise ,

Les sens en alerte je regardait nerveusement autour de moi ,

Ouf je n'avais pas était repérer le Soleil venait de ce coucher ,

J'ai dormi Profondément pendant un bon moment

Heureusement que le Camouflage a pas lâcher

Sinon j'étais foutu est je ne devrai pas échouer

Je ne pouvait me permettre

Après ce que je venait d'apprendre je compris que Morgane ,

Pouvait me Communiquer pendant mon Sommeil ,

OK j'ai un Objectif remplir fouiller de fond en comble cette Planète , ,

Déjà interroger le Jaffa ,

Je me leva de mon siège me recoiffa rapidement mes cheveux tout en bataille,

Je pris Un Zat au cas ou mes pouvoir télékinésie me lâcherait

Est me dirigea sur de moi vers la porte de la cellule

je désactive le champ de force peine u je fait ceci que la porte s'ouvrit,

le jaffa ce jeta sur moi par surprise,

Avec un réflexe digne d'une ninja,

jesquive est il s'écroula par terre dans sont élan ,

-Ne me Sou Estime pas Jaffa -

dise en sifflant d'une voix froide

Je suis l'oricy pas une simple esclave

Tout ne parlant je le soulevait en le regardant droit dans les yeux il s'eléve en

s'étranglant lui même

Mes yeux s'illuminére de petit flammèche

est ma voix s'amplifia

-Tu Va Me Dire TOU ce Que je Veux savoir OU TU

-périra lamentablement est Mourir de cette Façon est humiliante pour un Jaffa

-mais d'un autre cotée trahir ce n'est pas mieux

-Réfléchie bien

Ils commencé à blanchir je relâcha mon emprise est m'approcha de lui

Il pris la parole en toussant

-j'amais touss je n--e trahirai touss-----me maitre touss----plutot---Mourir--

Je compris que les Jaffa résistait bien au interrogatoire,

Il sont prêt à mourir pour ne pas trahir leur maitre

je le regarda droit dans les yeux mes yeux flamboyé

-Bien dis -je dans ce cas je me rend

Je m'ajenouilla les main derrière le dos

Je posa mon zat par terre avec un petit rictus

Satisfait le jaffa se releva triomphant est me releva en me tenant les main,

je me plaqua contre lui en le regardant avec des yeux enjoleuse

Je suis tout a toit mon trésor di se je avec une voix fatigués

-il me serra contre lui Est voulu n'embrasser

Je fut plier de rire ce gros lourdaud était entrain d'embrasser la porte de la cellule

mon Hypnose Avait fonctionnais

je ne mettais même pas agenouillait par terre il était sous mon emprise lorsque je les fixait avec mes yeux flamboyant

Je m'étais découvert e pouvoir d'hypnose lorsque que

J'avais persuader les Jaffa que j'étais Maéla pour avoir un Véhicule,

même si ce pouvoir n'avais pas durer longtemps

A cause de Maéla qui avait débarquer

Mais la Personne d'autre ne pouvait débarquer à l'improviste

Ce vaisseaux était totalement sou mon contrôle,

Est aucun risque d'être percuter par un vaisseaux ,

Je découvrit que ce vaisseaux était équiper enfaite de bien plu q''un simple camouflage furtif ,

A un Moment un Chasseur Fonça droit sur le tel'tak ,

Je ne le vit pas arriver il traversa le Tel'tak comme si n'étais que un Hologramme,

en somme le Jaffa était totalement sous Mon contrôle

Lorsque cette idiot après avoir abuser de la porte se calma

je ricana

-quel est ton nom Jaffa ? dij se d'une vois envoutante

-Folto

Quel est ta fonction ,

- escorter les Prisonnier important voir faire du Kidnapping

-Mon vaisseaux est équipés d'un appareille qui permet d'être dans une autre phase dimensionnel

-se qui me permet d'être invisible est intouchable

-cette appareil fait parti d'une des technologie que le supérieur de Maéla le grand -maitre suprême

-Goa'ris à dérober a la Taur'i

-incroyable il me dit absolument tout pen sai je

-Que c'était sur cette planète ?

cette planète est enfaite une gigantesque prison je ne c'est pas plus

-qui est ton maitre ?

-Aker dieux des lion cerbère

Pardon ? c'est quoi c'est créature ?

-d'énorme bête a 6 tète que seule mon dieux peux contrôler

- ou se trouve ton maitre ?

sur cette planète également mais très loin au nord d'ici a 2000 km

-que fait tu dans le domaine de Maéla ?

-Aker est un de c'est subordonné il devais lui livrer une prisonnière de la plus haute importance

-intéressant continue ?

-avec mes homme nous avont escorter la prisonnière a ce complexe

Il me montra le grand bâtiment que j'avais vu lors de ma poursuite

-alors que je repartait tranquille je vit de l'agitation est le Hat'ak de Maéla

décoller ,

-puis après un véhicule est tomber sur mon vaisseaux puis je me suis retrouver dans la soute

-Oui bref je m'en fou de ça dise je menaçante

-que c'est tu de ta prisonnière ?

-elle est brune habillés avec une uniforme verte avec un écusson sur l'épaule

elle portait aussi un gilet pare ball noir

-quel est sont nom ?

je ne c'est pas

-d'ou vient elle ?

-sa non plus je ne fait que escorter je ne suis que un simple escorteur de prisonnier important

-je ne suis pas quelqu'un que Aker met dans la confidence

-Bon j'en c'est assez

-une dernière chose a tu un kit de camouflage comme le vaisseaux sur toi ?

-Oui il enleva ça ceinture qui était équipés d'un orbe vert est me la tendis

je m'en équipe

-je relâcha mon emprise sur lui est vacilla a moitiés c'était fatigant l'hypnose

Je me repris est Zata le Jaffa qui avait repris cette esprit ,

Est fonçait droit sur moi dans l'attention de me tabasser vu sont regard furieux

Je retira un coup de Zat est la il était mort

-1 coup assomme 2 coup tue -3 coup désintègre

Des bride de souvenir remontai en moi ce pourquoi

Je connaissait cette arme

-le zat'ni'ktel

je tira un dernier coup est le corps du jaffa disparu désintégrer

-pratique

je me réinstalla au commande du vaisseaux cargo

est me dirigea droit vers le palais

je mit le telt'ak en vole stationnaire

Toujours camoufler au dessus de une des 10 haute tour du palais ,

Suffisamment prêt de une des tour,

j'ouvris la soute du vaisseaux de manière a ce que la rampe touche le balcon de une des tour

de la passerelle de la soute je saute par dessus la balustrade,

J'active rapidement la ceinture de camouflage ce raffut avait attirer 5 jaffa,

qui mdébarquée 10 seconde après est me traversé il était à l'intérieur de la tour

J'ai eu chaud si ce camouflage avait lâcher ou était que un simple camouflage furtif

j'étais repérer

-je devais être discrète

-je m'engouffra dans la tour en passant une porte qui s'ouvrit comme un sas

je fut ébahis je m'attendais pas à ça

la pièces était triangulaire comme une pyramide,

Au milieu e trouvait des escalier qui ressemblait a des passerelle en métal qui descendait

-mais presque tout le long des paroi de la pièces se trouvait 3 panneaux de commande

ainsi que de grande vitre comme sur le Hat'ak

punaise étrange ses tour ?

pen sais je

un des 5 jaffa qui était intervenu Pris la parole

-l'un deux dit n'ya personne pourtant j'ai entendu du bruit

-ton imagination te joue des tour dit un autre en se moquant

-Taggle connard reprisa le jaffa furieux

-je suis pas fou

-we Bon on s'en branle ya personne ok répliqua l'autre jaffa

-Bon retournons dans le Prmyn'nak dit un autre

il retournée dans la tour qui s'avérait être enfaite un vaisseaux!!!!!!

Ingénieux pensai -je les 10 tour serait enfaite 10 vaisseaux

Qui en cas de coup d'attaque de siège du palais permettrai au résident du palais de fuir

Je m'engouffra dans les marche qui descendait

Et je repensa à la prisonnière est au parole du jaffa est de Morgane

--elle est brune habillés avec une uniforme verte avec un écusson sur l'épaule

elle portait aussi un gilet pare ball noir

-un être chère que ton cœur aveuglée par la noirceur ne pouvait voir

-serait-je ma mère Vala ?
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-de-teyla-emmagan.forumjv.com/0-2593-0-1-0-1-0-0.htm
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fic Adria et la quête du pouvoir divin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fic Adria et la quête du pouvoir divin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LES ENVOYES (Tome 1) POUVOIRS DIVINS de Sharon Kena
» Pouvoir d'achat à kinshasa
» Les réels pouvoir de Chad??
» Prise du pouvoir de Mobutu
» Marqueurs d'étât et pouvoir psy
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Worlds of Stargate :: Stargate :: Général :: Fan Art-
Sauter vers:  

© The Worlds of Stargate 2010-2011 - Tous droits réservés.
Toute copie totale ou partielle du contenu du site et du forum est interdite.
The Worlds of Stargate n'a aucun lien officiel avec la MGM et n'est en aucun cas un site officiel de la Franchise Stargate. Tous les produits, logos et images cités dans ces pages sont la propriété de leurs marques respectives.

Administrateur : Docteur Rodney McKay, Rush et Teyla Emmagan
Graphisme : Rush et Utopia!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com