AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les écrits de W

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
W
Goa'uld
avatar

Messages : 72
Points : 84
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 27
Localisation : C'est une bonne question en effet...

MessageSujet: Les écrits de W   Sam 22 Jan - 19:00

C'est une histoire que j'ai créé en 2 heures et qui n'a pas de fin, c'est une aventure parmi tant d'autre sur l'univers Stargate. Bien que elle n'ait pas de fin et qu'il s'agisse d'un écrit sans importance je suis content du résultat. Merci de m'indiquer les fautes aussi...

Holidays

C’était un matin d’été, le vent chaud d’août souffle sur les champs de blés de Normandie déjà peuplés par les bottes de pailles. La récolte était faite, on pouvait attendre l’hiver tranquille jusqu’à l'année prochaine. Les jeunes filles mettaient la laisse aux jeunes amoureux transi, le temps d’un été sur la plage.

De mon balcon le ciel est bleu, le soleil brille, les filles sont jolies et mon téléphone sonne… m’étant plongé dans cette délicieuse triade je ne remarque rien jusqu’à ce que j’attende une voix ogresque retentir dans mon appartement en location pour me signaler le fameux coup de fil.

Je feignis de ne rien entendre je tentai de me dérober de mes obligations militaires je filais sur la pointe des pieds pour éviter le fameux coup de fil mais je me fis rattraper par la patrouille je me résolu donc à répondre à ce fameux coup de fil... les vacances étaient finies.

"Welcom on bord"

Retour à la case prison, fini les plages de Normandie bonjour Paris enfin quoi de mieux que Paris en été pour fixer un rendez-vous de travail avec un certain officier de l’armée de l’air américaine. Le rendez-vous était fixé dans un restaurant du 16ème arrondissement de Paris, on ne pourra plus dire que l’état major des armées ne savait pas recevoir ses invités. Assis coté vitre je voyais le monde défilé, le serveur m’a demandé la carte j’ai commandé un château cheval blanc 1810 et le plat du jour on est à l'aise, c’est la princesse qui régale.

Quand je vois deux zozos arriver dans le restaurant, serait-ce pour moi me suis-je demandé ? Lunettes noires, manteau noir, chaussures noires un accent à couper au couteau diantre nous revoilà dans les sixties ! L’œil de Moscou ne s’était donc pas fermé, la guerre froide n’était pas finie, on nous aurait menti. Ils se dirigent vers moi, une grande blonde et un binoclard de série télé je me lève et je salue. Elle entame la conversation par un douloureux :

"Do you speak english ?"

moi bien évidemment galant, gentleman je lui réponds :

"Comme un vache espagnole"

Mais bien évidemment l’humour diffère des deux cotés de l’atlantique… Que faire ? C’est alors que l’homme à lunettes se dévoua, il parla approximativement français :

"Nous sommes venus parce que le CIS veut confier une mission pour vous mais avant signez ça..."

Me demander de signer un contrat sans lire il fallait oser quand même, mais j’étais curieux c’est vrai pourquoi avoir traversé tout l'océan atlantique, venir jusqu’à à Paris pour me voir si ce n’était pas important allez je suis fou je signe, ils se sont levés et sont partis en me lançant un :

"Welcome on board"

Ils n’ont laissé un dossier en partant, classé top secret… dans quoi je m’étais embarqué encore, j’ouvre le fameux dossier première chose que je lis : « allez au toilette et isolez vous ». Décidément l’armée américaine a de drôles d’idées, je me lève, me dirige vers les toilettes et m’enferme dans un cabinet je m’occupe en lisant les inscriptions (assez inspirées) laissées par mes prédécesseurs tels que n’oublie pas de te torcher, do ré mi fa sol la so do mi et d’autres joyeusetés.

First mission

Soudain je me fis happer par une sorte d’halo blanc aveuglant et je me suis retrouvé dans une espèce de cabine avec une immense baie vitrée et avec tout en bas rien de moins que la Terre…

Je croyais rêver la planète bleue sous mes pieds, une voix située au fond de la pièce m’à lancer un enchaînement de phrases en anglichs assez costaud c’était le binoclard du restaurant mais mon anglais de vache espagnole a tenu le coup, c’était un certain docteur Jackson et je me trouvais sur le vaisseau terrien Hammond et le commandant du vaisseau, un certain colonel Carter (la bonde du restaurant) va me briffer sur ma prochaine mission. Elle arriva, le sourire aux lèvres comme si conduire un vaisseau de ce calibre était la normalité absolue, elle m’a conseillé de m’asseoir avant d’entendre ce qu’elle avait à dire je ne me suis pas fait prier. Elle m’a appris que depuis 17 ans l’armée américaine envoyait son personnel militaire sur d’autres planètes pour explorer la galaxie et découvrir de nouvelles technologies, elle m’a même remis une note du président Sarkozy me disant que "ceci n’était pas une blague" et que ma mission était de prendre les commandes du nouveau vaisseau européen de la flotte terrienne : le Marie Curie (le Newton était encore hors service). C’était un vaisseau de classe X-303 dédié aux explorations et aux missions scientifiques. Je ne me suis pas fait prier j’ai tout de suite accepté la mission, à cet instant j’étais le nouveau commandant du Curie. Pendant des semaines on m’a briffé sur les spécificités du vaisseau, sur les différentes situations rencontrées par les équipes SG et le jour J arriva j’allais être jeté dans le grand bain, mon vaisseau m’attendait. Dans le hangar ça sentait encore la peinture fraiche et le fer chaud, mon équipage courait dans tout les sens pour finir de peaufiner les détails. Nous allions accompagner le Hammond pour notre première sortie, je me dirige vers le pont mon siège m’attendait tout le monde me salue, le colonel Carter me salue et me souhaite bon courage, mon premier commandement fut d’entrer dans l’hyperespace à la suite d’Hammond.

The planet with many stones...

Après trois jours de voyage nous nous sommes séparés, moi allant sur PZ3-456 (une planète avec plein de cailloux…) et elle allant sur PX7-749 (le site nouveau omega, qui constitue le poumon de notre force de frappe) pour accueillir les présidents Français et Etasunien. Je sors de l’hyper espace et me met en orbite au tour de la planète. L’équipe scientifique est prête à être téléporté, radio contacte toute les heures et moi au bout de 10 minutes je commence à compter les mouches. Les jours passent sur mon vaisseau, au bout d’une semaine ma mission sur PZ3 est finit et aucune trace du colonel Carter… Qu’est ce qu’on fait ? On se taille ou on reste ? Cruel dilemme, j’essaie de la contacter par radio mais rien ne réponds et la première porte des étoiles est à 6 jours. J’ordonne que l’on fasse un scan complet de la zone, que l’on repère le moindre signal radio, au bout de 12 heurs d’intense travail mes hommes ont réussi à capter quelque chose, une communication Guoal’d :

"Nous avons assiégeons la place forte tauri, ils ne tiendront pas, porte des étoiles coupés, communication coupée"

Rescue

J’avais le choix entre rentré sur Terre pour demander des renforts sachant pertinemment que j’allais arriver trop tard ou allez soutenir le Hammond avec un vaisseau sous équipé militairement et rempli de scientifique boutonneux… mon choix était vite fais : je leur rentre dedans avec mon vieux coucou et ceux qui on les pétoches je les laisse sur la planète ou y a des cailloux ! Le personnel non militaire a été débarqué et j’ai ordonné de mettre le cap sur PX7. On a fait une halte sur un avant poste ancien occupé par les notre pour récupérer un MPZ (pour équilibrer la partie) et mon équipe de scientifique grâce à l’ordinateur Asgard a pu modifier le vaisseau pour le rendre plus offensif (mise en place de missile, renforcement des canons mais c’est tout ce qu’on pouvait faire). Avec mon mini état major on a tenté d’établir une stratégie, mais quoi que l’on imaginait on allait se faire tuer… donc on à décider de leur rentré dedans et advienne que pourra. On est sorti de l’hyperespace, nos scanners indiquent une flotte de 12 Ha'taks en orbite au tour de la planète, 4 d’entre eux nous visent et nous tire dessus le bouclier tient bon... on essai de repérer le Hammond il est de l’autre coté de la planète et en grave danger, les moteurs ne marchent plus et les communications sont HS. On essai d’attirer le plus possible de vaisseaux sur nous pour alléger le Hammond et ça marche ils nous prennent en chasse on riposte comme on peut, on essai de contacter la base mais personne ne répond. On se bat contre 2 Ha'taks le MPZ est entrain de nous lâcher on reçoit le signal d'une petite navette, peut être cinq ou six personnes à bord. La communication est établit avec la navette, c’est Carter elle nous demande la permission de monter à bord parce que la planète va exploser d’un moment à l’autre je ne me fais pas prier je la laisse monter et je rentre dans l’hyperespace.



Le colonel Carter est sauf ainsi que les deux présidents, le personnel de la base a pu s’enfuir par la porte, première mission, première emmerde ça promet pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Junchino
Wraith


Messages : 165
Points : 224
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Les écrits de W   Sam 22 Jan - 19:03

Tiiens sa me rappelle Universe tout sa x).
Tu as une très belle écriture mais essaye des thermes Scientifiques cela ajouteras une qualité a tes écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Anubis
Wraith
avatar

Messages : 135
Points : 152
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/01/2011
Localisation : Vaisseau Mère

MessageSujet: Re: Les écrits de W   Sam 22 Jan - 19:05

On a un futur écrivain =P. Jolie travaille.

Revenir en haut Aller en bas
W
Goa'uld
avatar

Messages : 72
Points : 84
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 27
Localisation : C'est une bonne question en effet...

MessageSujet: Re: Les écrits de W   Sam 22 Jan - 19:09

Eh ben merci c'est gentil ce que vous me dites ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les écrits de W   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les écrits de W

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Curiosités : Écrits du temps passé
» [BACKGROUND] - Quelques écrits hérétiques sur mon armée en cours de création..
» des liens pour promo, se faire connaitre, partager ses écrits
» Peut-on vivre de ses écrits ?
» Récits d'Ibiza et autres écrits de Walter BENJAMIN (Allemagne)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Worlds of Stargate :: Stargate :: Général :: Fan Art-
Sauter vers:  

© The Worlds of Stargate 2010-2011 - Tous droits réservés.
Toute copie totale ou partielle du contenu du site et du forum est interdite.
The Worlds of Stargate n'a aucun lien officiel avec la MGM et n'est en aucun cas un site officiel de la Franchise Stargate. Tous les produits, logos et images cités dans ces pages sont la propriété de leurs marques respectives.

Administrateur : Docteur Rodney McKay, Rush et Teyla Emmagan
Graphisme : Rush et Utopia!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit